Le bilan de Gutenberg

L’arrivée de Gutenberg en tant qu’éditeur principal en remplaçant de l’éditeur classique date maintenant de plusieurs mois, c’est l’occasion de faire un premier bilan de cet éditeur pour le moins controversé en témoigne la moyenne de 1,9 sur 5 qu’il reçoit sur sa page de téléchargement au regard du nombre de téléchargement de classic éditor.

Souvenez-vous qu’à son arrivée, le nouvel éditeur a provoqué une levée de boucliers chez les utilisateurs habituels obligeant wordpress à sortir l’ancien système d’édition sous forme de plugin qui ne totalise pas moins de 4 millions de téléchargement à ce jour Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Est-il enfin entrer dans les bonnes grâces des utilisateurs réguliers de wordpress ou est-il condamné à n’être qu’un éditeur optionnel concurrent de l’éditeur classique ?

En parlant avec d’autres webmasters utilisant wordpress, j’ai remarqué que 3 groupes se dégagent assez nettement de l’ensemble des utilisateurs

Premier groupe d’utilisateurs de gutenberg

le premier groupe contient les nouveaux utilisateurs de wordpress et ceux qui en avait une faible pratique. Pour eux, l’apprentissage des blocs n’est pas forcément plus difficile que l’apprentissage de l’ancien éditeur, c’est donc dans ce groupe que le taux de d’acceptation de Gutenberg est le plus fort.

Deuxième groupe d’utilisateurs

Le deuxième groupe est principalement composé des utilisateurs réguliers de wordpress qui maitrisait l’ancien éditeur sur le bout des doigts. Pour eux, apprendre à utiliser un nouvel éditeur ne fait que ralentir la création des pages, ils se sont donc majoritairement tournés vers l’ancien éditeur pour continuer à créer ou à modifier leurs pages.

Lire aussi :  Un anti adblock pour votre site

Troisième groupe d’utilisateurs

Le troisième groupe est celui des pros qui n’ayant pas forcément d’avis positifs ou négatifs sur Gutenberg sont, contraints et forcés, de s’adapter pour utiliser le même éditeur que leurs clients.

A noter qu’une petite partie du deuxième groupe n’a pas d’avis négatifs sur l’éditeur en lui-même mais ils attendent pour le télécharger qu’il corrige ses bugs de jeunesse qui font parfois planter les plugins ce qui devrait arriver au fur et à mesure des mises à jour des plugins mais est ce que cela ne sera pas trop tard pour des webmasters qui seront forcément influencés par les mauvaises critiques ?

 

Même si cette enquête n’a rien de scientifique car elle ne repose que sur un cercle restreint de webmasters, on peut quand même en déduire que si l’utilisation massive de Gutenberg est sur la bonne voie, il est encore loin de faire l’unanimité parmi les utilisateurs. Est ce que cela sera suffisant pour retarder la mort annoncée en 2021 de l’éditeur classique ?  Je pense que non mais on peut imaginer qu’une fusion des deux serait la meilleur approche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *