Comment migrer son site wordpress

Il existe plusieurs méthodes pour envoyer un site crée localement sur le serveur de votre hébergeur. L’une d’entre elles est d’utiliser des plugins spécialement conçus à cet effet toutefois certains plugins demandent des réglages plus ou moins complexes pour des débutants. Nous allons donc parler de la méthode la plus simple et la plus fiable qui est la méthode préconisée par wordpress lui-même.

Vous avez simplement besoin d’un logiciel ftp de type filezilla et d’un script wordpress vierge pour envoyer les fichiers sur le serveur de votre hébergeur.

migrer son site wordpress sans risque

La méthode pour migrer made in wp

WordPress intègre nativement une fonction pour migrer votre site dans le menu outils de son administration. Sans aucun risque de perte de donnée et sans manipulation hasardeuse de la base de donnée, c’est la méthode idéale pour ceux qui craignent de perdre leur site en cas de mauvaise manipulation.

Création du second site

Pour que ces données puissent être transférées, il faut avoir un site wordpress  prêt à les accueillir sur le serveur de votre hébergeur. Si vous ne savez pas comment faire pour installer un blog wp sur un serveur distant, vous pouvez lire ce tuto sur l’installation de wordpress. Sachez simplement que vous devez utiliser obligatoirement le script neuf (n’utilisez surtout pas les mêmes fichiers car ils sont configuré pour votre serveur local) et que vous n’avez pas besoin d’utiliser les mêmes identifiants que sur votre serveur local. Une fois que vous avez installer votre blog en ligne, retournez sur votre serveur local pour exporter les données du site.

Exportation des données du site local

A noter que cette migration fonctionne aussi sur les sites hébergés par wordpress.com au cas où vous voudriez garder une copie du site ou le déplacer sur un autre hébergeur.

Ouvrez l’administration de votre blog local et rendez vous dans le menu outils=>exporter, lisez les quelques lignes expliquant l’utilité du fichier d’export. Si votre site n’est pas très gros, vous pouvez laisser la case tout le contenu cochée par défaut. Si votre site a déjà un bon contenu ou utilise beaucoup d’images, je vous conseille de créer trois fichiers séparés contenant respectivement  les articles, les pages et les médias.

Que ce soit dans un ou plusieurs fichiers, vous avez maintenant une sauvegarde complète du contenu de votre site sous forme de fichier xml.

Importer les données dans le site distant

Retournez dans  l’administration du second site, rendez-vous dans le menu outils=>importer. Dans la page qui s’ouvre, vous trouverez différents outils permettant d’importer du contenu mais celui qui nous intéresse est évidemment l’importateur wordpress. Cliquez sur lancez l’importateur pour ouvrir la page d’envoi, cliquez sur le bouton parcourir et cherchez le fichier xml du premier site puis validez. WordPress va ajouter automatiquement le contenu dans le second site et vous proposera quelques choix à effectuer comme de garder le nom de l’auteur original (celui que vous avez utilisé sur le premier site) ou d’utiliser celui du second site (uniquement si le nom est différent). Si vous avez plusieurs fichiers xml, répétez simplement cette procédure pour les autres fichiers.

Lire aussi :  Les étiquettes de wordpress

Finalisation de la migration wordpress

A présent que vous avez migré le contenu de votre site, vous pouvez constater que votre nouveau site contient bien tous les articles, pages, mot-clés, catégories de votre ancien blog mais qu’il manque quelque chose ! En effet, le fichier xml  ne transfère que le contenu, vous devez donc ajouter manuellement votre thème (ou le télécharger directement via l’installateur de thème) et les plugins que vous utilisez. Ouvrez votre client ftp, dans la partie gauche (qui correspond aux fichiers de votre ordinateur), cherchez le répertoire contenant votre site puis ouvrez successivement le dossier wp-content et le dossier thèmes. Repérez le dossier de votre thème et envoyez-le dans le dossier thèmes du serveur de votre hébergeur. Procédez de même avec les plugins pour les placer dans leur propre répertoire. Vous n’avez pas besoin de les activer ni de les régler, wordpress le fait automatiquement.

Fin de la migration

Vous pouvez maintenant constater que votre nouveau site fonctionne parfaitement et qu’il est une copie conforme du site que vous avez sur votre ordinateur local. Vous avez réussi la migration de votre site !

 

Cas particuliers et erreurs possibles

Si vous avez ajoutés manuellement des éléments dans votre site, vous devrez faire de même avec le site distant. C’est, par exemple, le cas si vous avez ajouté une image dans un article sans passer par la bibliothèque média de wp ( et uniquement dans ce cas). Vous devrez vérifier que le lien d’affichage de l’image pointe bien vers l’image du serveur distant et non sur celle de votre serveur local.

Si vous avez modifié le fichier htaccess de votre serveur local pour modifier ou améliorer les fonctions de base, vous devrez faire la même chose pour le fichier htaccess du serveur distant.

Si vous avez beaucoup d’images sur votre site, il se peut que le fichier xml soit trop lourd pour le serveur distant qui ne pourra pas le traiter, vous devrez donc envoyer les images par ftp dans le dossier uploads en respectant la hiérarchie des dossiers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *